Rédigé par le Dr Daniel Klem, ornithologue de renommée mondiale et expert dans le domaine de la sécurité des oiseaux : Des millions d’oiseaux sont tués en entrant en collision avec les vitres transparentes et réfléchissantes des immeubles. Aucune personne raisonnable n’approuve ces tragédies indésirables causées par l’un des matériaux les plus utiles et esthétiques du bâtiment.  Il y a des solutions pour rendre le verre sécuritaire pour les oiseaux. L’histoire a révélé que l’utilisation du système juridique est un moyen beaucoup plus puissant pour protéger les oiseaux contre les collisions avec le verre que de se fier sur les efforts volontaires de préservation et de conservation.  

LÉGISLATION EN VIGUEUR

            Les accords internationaux, provinciaux, municipaux, lois régionales des provinces et des états, et autres ordonnances municipales et règlements de zonage traitent directement et indirectement la prévention de la mortalité d’oiseaux résultant des collisions contre le verre.

Les accords juridiques internationaux les plus importants sur la protection des oiseaux en ce qui concerne la mortalité aviaire contre le verre sont les suivants : Migratory Birds Convention Act (MBCA), Species at Risk Act (SARA) au Canada; Migratory Bird Treaty Act (MBTA), Endangered Species Act (ESA) aux États-Unis (US), et Birds Directive of the European Commission de l’Union européenne (EU). D’un point de vue régional en Amérique du Nord, la protection des oiseaux contre les collisions avec les fenêtres est autorisée en vertu de l’Endangered Species Act (ESA) et a été utilisée en Ontario, sous Environmental Protection Act (EPA), et sous le programme B3 Program (Building, Benchmark, and Beyond) au Minnesota.

À l’échelle nationale aux États-Unis, une loi fédérale Bird Safe Buildings Act of 2019 (H.R. Bill 191) est présentement étudiée par le congrès Américain. Ce projet de loi non-partisan exigerait que les édifices publics incorporent des matériaux de construction et une architecture sécuritaires pour les oiseaux.  Des projets de lois semblables sont en attente dans les états suivants : Maryland, New York, Washington, District of Columbia (DC), et Cook County en Illinois.  Bien que la législation régionale porte presque exclusivement sur la rénovation et la construction de nouveaux bâtiments gouvernementaux, l’espoir est que l’obligation de ces pratiques gouvernementales sécuritaires pour les oiseaux servira de modèle pour stimuler les mêmes pratiques pour les projets commerciaux privés.

Afin de prévenir les collisions d’oiseaux contre le verre, des ordonnances spécifiques obligatoires et des réglementations de zonage ont été adoptées dans les municipalités suivantes : Mountain View, Oakland, Richmond, San Francisco, San Jose en Californie; Highland Park en Illinois, et Portland en Oregon; Markham et Toronto en Ontario. Une ordonnance similaire Bird Friendly Design Ordinance (Chapter 13-150) est en attente devant le Conseil municipal de Chicago en Illinois.

Des recommandations volontaires pour la protection des oiseaux au niveau municipal ont été officialisées à Calgary en Alberta et Vancouver en Colombie-Britannique; et sous le ‘’California Green Building Code’’, les villes de Palo Alto et de Sunnyvale; ainsi que dans le village de Barrington en Illinois. Les rédactions de chacune de ces politiques législatives ont été influencées par la publication de l’American Bird Conservancy concernant les directives de conception d’édifices sécuritaires pour les oiseaux, ainsi que par les autorités d’aménagement des villes de Calgary, Markham, Toronto, Vancouver, New York, Oakland, Portland et San Francisco.

NOUVELLES TENDANCES LÉGISLATIVES        

Une étape progressive en cours est celle de la subvention à Canadian Standards Association (CSA), une organisation internationale, par le Ministère de l’environnement ’’Ontario Ministry of Environment Conservation and Parks’’ pour le développement de Bird Friendly Building Design (CSA A460). Ce projet a récemment complété la revue d’une période de commentaires d’une consultation publique et est pratiquement terminé et sur le point d’être publié afin de guider les pratiques de l’industrie de la construction pour la sécurité des oiseaux.

CONCLUSION

            Une fois réalisées l’ampleur et l’étendue de la menace que le verre pose aux espèces d’oiseaux, il devient évident pour toute personne sensée que de fabriquer nos fenêtres sécuritaires pour les oiseaux est nécessaire afin de sauver des milliards de leurs vies à travers le monde.  Les humains peuvent résoudre ce problème environnemental, et la coopération et l’action de l’industrie de la construction sont essentielles à cette solution. À mon avis, l’organisation Canadian Standards Association (CSA) Bird Friendly Building Design sera un modèle pour la construction des bâtiments sécuritaires pour les oiseaux mondialement.

RECONNAISSANCES

            Docteure Christine Sheppard de American Bird Conservancy et madame Mary Coolidge de Audubon Society de Portland méritent nos remerciements pour périodiquement documenter et maintenir à jour les législation et réglementation, à partir desquelles la plupart du contenu de cet article est basé.

Produit mentionné dans cet article